12 Nov2020

L’Institut Ucac-Icam a organisé du 02 au 05 novembre 2020, la 1ere édition de la semaine de la
diversité sur le Campus de Douala, Yansoki par Yassa.

C’est sous le thème : Interculturalité et Mixité sociale, que les activités marquant le début de la semaine de la diversité de l’Institut Ucac-Icam ont été lancées le lundi 02 novembre 2020 dès 09 heures, en présence des étudiants et du personnel administratif tous réunis au stade de football du Campus de Yansoki qui abritait la cérémonie.

Sept communautés au total ont pris part à ce grand rendez-vous culturel estudiantin  : La communauté camerounaise, française, congolaise (Brazzaville et Kinshasa), gabonaise, nigériane, centrafricaine et tchadienne. Le ton a été donné par le Directeur Délégué Martial Adiang avant la rencontre de football qui a opposé la communauté française à celle du Cameroun. Dans son discours de bienvenue, Le Directeur a rappelé à
l’assistance le bien fondé de la diversité culturelle au sein de l’Institut, mais aussi du vivre-ensemble qui doit être pour tous et chacun, un véritable leitmotiv.

C’est dans une ambiance de carnaval que la journée prend véritablement son envol. Entre Présentation des différentes communautés brandissant leurs drapeaux, rencontres de football et volley, ambiances musicales, danses culturelles, découvertes de mets traditionnels, expositions et conférence-débat, les participants étaient à charnière sur plusieurs activités.

Des activités divertissantes et enrichissantes à la fois, comme celle qui a mise en scène le Professeur Jean-Paul MESSINA, Historien, Secrétaire  Général Académique de l’Université Catholique d’Afrique Centrale, qui a entretenu les étudiants sur le thème  » Identités Culturelles », à la satisfaction de tous les participants. Mais cette semaine était surtout une occasion de mettre en lumière les talents artistiques et culturels des étudiants issus de différentes communautés qui ont trouvé un moyen de s’exprimer en dévoilant leur culture et en découvrant celle des autres.  » Les frontières sont virtuelles, en un coup de crayon nous pouvons être gabonais, congolais, tchadien ou camerounais. Vivons et célébrons notre africanité dans la fraternité. », a déclaré le Directeur Délégué avant de remettre les trophées aux pays vainqueurs de la coupe de la diversité dont le Congo en football masculin et le Cameroun en volley-ball féminin.

Une semaine riche en euphorie et en émotions qui s’est clôturée par un majestueux défilé de mode exécuté par les différentes communautés représentées à l’Institut Ucac-Icam.

Vivement la deuxième édition !